Jean Castex évoque une éventuelle réouverture des clubs pour l'été/automne 2021

Jean Castex évoque une éventuelle réouverture des clubs pour l'été/automne 2021

Cela fait déjà neuf mois que les discothèques ont baissé le rideau.

Il y a quelques jours, le premier ministre, Jean Castex a évoqué un possible retour, lors d'une conférence de presse.
C'est grâce à l'intervention d'un journaliste que le sujet a été abordé. 
Mr Castex, s'est alors vaguement exprimé sur le sujet  "Les discothèques demeurent fermées depuis effectivement un temps certain. Je pense que tout le monde comprend les raisons quand même… Je me permets de rappeler dans beaucoup d’épisodes combien j’ai été, cet été, très fortement interpellé sur le fait qu’on ne les rouvre pas. Je vous invite à toujours remettre dans le contexte les critiques qui sont portées, et à les relativiser ." 

Pour le moment, il est clair, que pour le gouvernement, l'heure n'est pas à la question de déterminer une date de réouverture des discothèques, cependant, le Premier ministre a précisé que ces établissements seront entièrement bénéficiaires du fond de solidarité rénové.


Le président de l’Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), Thierry Fontaine, a réagit  "D’un côté, on ferme les yeux en laissant se propager le virus lors de grandes fêtes en lieux privés, véritables clusters incontrôlables et intraçables et en même temps, on ferme depuis 9 mois des établissements qui seront contraints à termes de disparaître alors que leurs professionnels sont les meilleurs garants pour faire respecter les gestes barrières au Covid19."

Le Premier ministre a également abordé le sujet du vaccin, qui, pour lui permettrait "d’abréger nos souffrances "
Il a donc évoqué pour la première fois, une éventuelle réouverture des clubs "On ne peut pas les laisser tomber, c’est une question d’éthique. » Je ne peux pas répondre à cette question… l’été ou l’automne 2021."

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Clubbing, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.