Chasselay : Soner Ertek, l’inconnu devenu ennemi public numéro 1 en Colombie

Le rêve s’est transformé en cauchemar mercredi après-midi pour le joueur de Chasselay.
 
Son équipe de CFA rencontrait l’AS Monaco et ses stars en 16e de finale de la Coupe de France. A Gerland qui plus est.
Sauf qu’avant de se faire manger 3-0 par l’équipe du Rocher, Soner Ertek a grièvement blessé Radamel Falcao, l’attaquant colombien. Un tacle par derrière qui pourrait bien priver le Monégasque, star dans son pays, de Coupe du Monde au Brésil.
 
Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’enflamme outre-Atlantique. Sur Twitter, les messages de haine en provenance de Colombie sont devenues légions. “Une mort lente pour Soner Ertek” et d’autres tout aussi cruels pour le joueur de Chasselay complètement abattu à la fin de la rencontre. Le hastag #SonerErtek fut même l’un des plus utilisés en Colombie mercredi soir.
 
La vendetta ne s’arrête pas là, un e-mail a été envoyé au club de Chasselay. Au menu, toujours plus de menaces : “Il y avait deux phrases, c’était des conneries écrites en espagnol. Ils demandaient la suspension à vie de Soner Ertek. N’importe quoi. On ne va pas prendre au sérieux tous ces messages. Sinon, on ne s’en sort pas”, a expliqué le président Jocelyn Fontanel.
 
Soner Ertek, professeur d’histoire-géo la semaine, doit à présent attendre avec appréhension les résultats des examens passés par Falcao. “Je m’en voudrais toute ma vie”, a déjà prévenu le malheureux.
 
Source : www.lyonmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *