Il percute !
 

Nageh commence son parcours en 1999, il découvre sa passion pour le mix. Parallèlement Il suit des cours d’économie à la fac. Il s’inspire des techniques des DJ qu’il voit jouer mais n’est pas capable d’expliquer son travail. C’est un vrai passionné de musique autodidacte Bercée par Des sons funk Soul Groove & R’nB.

Des le début il refuse de s’enfermer dans un seul style musical Et se dit qu’il faut de tout pour faire une piste de danse surtout si Ça la remplie

Il travaille énormément sa culture musicale A fin de pouvoir répondre à tout type de demande.

Lors d’une soirée il collabore Avec DJ Fly (double champion DMC) il prépare un set qui mêle musiques actuelles et scratch. C’est vrai déclic pour Nageh

En 2000 il est appelé pour une soirée au loft club, la boule au ventre « c’est la première fois que je me retrouve devant autant de monde !!! » Il accepte tout se passe très bien. Ça sera le début d’une longue collaboration avec son ami Thierry Fontaine qu’il installe en binôme avec son Dj

Parallèlement il décide de perfectionner ses techniques de mix départ pour l’école Dj NETWORK à Cannes et découvre l’ambiance et l’enrichissement  de soirées cannoises pendant six mois

Il sort major de sa promotion ce sens professionnel dans son métier et rentre à Lyon à Lyon

Après avoir effectué des travaux dans des embellissements au loft Thierry Fontaine le place comme Dj résident où il officiera  comme tel jusqu’en 2008

Pendant ces 7 années le plus dur a été de passer d’un esprit rock a un esprit  Clubbing et mixe aux côtés de grands artistes internationaux

Durant cette période Il est le tuteur de quatre alternant en animation musical et scénique (AMS) de l’école Ucpa à Lyon qui apprennent le métier à ses côtés l’un d’eux, son ami Philippe Marcotti, est d’ailleurs l’actuel résident du loft club

C’est en 2008 que Nageh décide de laisser la main à la nouvelle génération il stop sa résidence après s’être investi à 100 % et travail en free-lance un peu partout en France et en Europe pour plusieurs agence De Booking et d’événementiel Comme EIIevents, Instant gravé, Roadbook ou encore mondial  events

 il grandit dans son métier et se rend compte que son style musical et atypique plaît ailleurs aussi

En 2009 il collabore avec ses amis REGIS et Giani au road 66 où il organise des soirées et a un regard sur la programmation musicale le but étant de donner un nouveau souffle à l’établissement il placera aux platines Nicolas Monier Et l’accompagnera tout au long de sa formation AMS

En 2010 on lui propose Un nouveau challenge  qu’il finit par accepter une nouvelle résidence mais au boudoir cette fois l’objectif re dynamiser le restaurant et créer un vrai club , Il apporte de nouvelles idées et relève le défi

En 2012 l’établissement est racheté par Jean-Pierre Cabusel Et la c’est le déclic On Le met dans les meilleurs conditions pour qu’il puisse s’exprimer Jean Pierre investit énormément dans le Boudoir et en fait une institution de la nuit lyonnaise

Nageh est toujours résident du Boudoir il a participé à l’évolution du lieu et vie l’une de ses meilleures expériences.

 La réussite c’est une part de chance une part de rencontre une part de talent et surtout une part de travail »  Dit il.

 

Nageh quel est ton meilleur souvenir de soirée

 

Professionnellement je dirais ma dernière soirée au loft c’était beaucoup d’émotion

Il y a eut aussi la soirée blanche au boudoir j’ai vraiment pris mon pied au départ je devais jouer soft sur la terrasse et finir vers 23 heures mais impossible de couper avant une heure les gens aimé ça ils en redemandaient sans cesse… Sinon toutes mes soirées m’enrichissent encore et toujours

Et comment ne pas parler de la rencontre avec mon épouse et oui c’était ton club

 
Et le pire ?
 
« Lors d’une soirée il y a eu une coupure d’électricité qui a duré un petit moment ! dans ces cas- là il faut
savoir que c’est TOUJOURS la faute du dj, c’est incompréhensible. La seule solution, meubler comme on
peut ! J’avais une percu à coté de moi et je me suis mis à jouer dans le noir et sans sono, les gens ont
grave accroché, ils tapaient dans les mains tout le monde chantait c’était génial. D’ailleurs depuis ce
jour j’ai souvent une percu électronique à cote de moi c’est une valeur ajoutée quand c’est bien fait ! »
Pour 2015, toujours résident du Boudoir, il a de bonnes soirées en prévision, avec de grosses surprises,
‘’ on continue crescendo en se remettant souvent en question, en essayant de capter tout le monde.
On fait des soirées différentes toutes les semaines pour enrichir et dynamiser la nuit lyonnaise ’’

Nageh

Il percute !   Nageh commence son parcours en 1999, il découvre sa passion pour le mix. Parallèlement Il suit des cours d’économie à la fac. […]

Steven Carrusca

Steven est tombé dans la musique très jeune à 13 ans, âge où il acquiert ses premières platines, déjà curieux d’apprendre à mixer. A 16 ans, […]

Manoo

Dès son plus jeune âge Manoo s’entraine avec le matériel de son papa, lui aussi Dj ,pour organiser des soirées avec ses amis. Adolescent dans les […]

Albert Mabari

Albert passionné de nuit depuis plus de 20 ans, commença sa carrière comme danseur au Cotton club en 1989 avec son groupe « le Pass ». […]

Greg Ceven

Greg a pratiqué beaucoup de métiers et relevé autant de défis. Que ce soit dans les clubs, dont il a eu la charge ou la résidence […]

Marilyne Genevrier

Marilyne Genevrier est une ancienne journaliste encartée . Elle a travaillé pour de nombreuses chaînes de télévision (TLM, Match Tv, OL TV, France 3, Montagne TV) […]

Martial Comte

Après la découverte du monde la nuit en tant que light-jockey en 1988 pendant son service militaire au Pacific club à Solaize (il n’avait pas encore […]